Hémorroïdes et saignements : quel traitement efficace et rapide ?

Les hémorroïdes sont une pathologie fréquente, surtout chez les femmes enceintes ou chez les personnes de plus de 50 ans. Si elles peuvent causer beaucoup de douleur et d’inconfort, il est possible de les traiter soi-même rapidement. Toutefois, en cas de saignement important, il sera nécessaire de consulter un proctologue. Découvrez dans cet article les différents traitements rapides et efficaces pour éliminer les hémorroïdes internes et externes.

Les saignements causés par les hémorroïdes : quelle en est la cause et quand consulter ?

Les hémorroïdes désignent une pathologie causée par la dilatation anormale des veines hémorroïdales, situées dans la région anale. Après 50 ans, une personne sur deux est atteinte d’hémorroïdes. Les symptômes peuvent également apparaître chez les personnes atteintes de troubles de la continence ou de la constipation, ou chez les femmes enceintes. 

Lorsqu’un patient est atteint d’une crise hémorroïdaire, il ressent des démangeaisons près de l’anus, un inconfort lorsqu’il s’assoit, ainsi que des saignements lorsqu’il va à la selle. Cette crise dure en général quelques jours et peut être résorbée par des soins faits maison ou des médicaments en vente libre. 

On distingue deux types d’hémorroïdes : 

  • les hémorroïdes externes : elles apparaissent sous la peau et peuvent provoquer une enflure dans la région de l’anus (elles augmentent les risques de formation d’un caillot de sang) ;
  • les hémorroïdes internes : elles apparaissent dans l’anus ou dans le rectum et peuvent évoluer. 

Dans certains cas, un caillot de sang peut se former et créer une thrombose hémorroïdaire qui est facilement soignable avec des médicaments mais très douloureuse. Plus rarement, une ulcération peut également apparaître, causant la perte importante de sang et pouvant provoquer une anémie. 

On recommande de consulter un proctologue lorsque l’on constate un saignement dû aux hémorroïdes, quel que soit son intensité. En effet, parfois, le saignement peut être le symptôme d’une autre pathologie plus grave. 

Hémorroïdes et saignements : quel traitement efficace et rapide ?

Quel traitement utiliser pour soigner les hémorroïdes ?

Les hémorroïdes peuvent être soignées aussi bien avec un traitement fait maison qu’avec des médicaments. 

Un traitement fait maison pour soulager les problèmes d’hémorroïdes

Dans la plupart des cas, les hémorroïdes peuvent être traitées avec des soins faits maison, sans avoir besoin de recourir à des médicaments. 

Pour commencer, il y a quelques gestes simples à effectuer pour prévenir et traiter rapidement les hémorroïdes. Il est important de bien nettoyer la région anale quotidiennement, pas nécessairement avec du savon, surtout après être allé à la selle (avec une serviette ou linge de coton humide). On conseille également de porter des sous-vêtements en coton et non en fibre synthétique. Certains aliments doivent également être évités car ils irritent les muqueuses, comme le café, l’alcool, la moutarde ou encore les épices. Enfin, il faudra éviter de soulever des objets lourds, ce qui augmente la pression dans les veines et peut donc augmenter la dilatation des hémorroïdes. 

En cas de démangeaisons, il faut appliquer des compresses froides sur l’anus 3 à 4 fois par jour, pendant 10 minutes. En cas de caillot, il faut prendre un bain d’eau chaude 2 à 3 fois par jour pendant 10 à 15 minutes (optez pour un bain de siège, vendu en pharmacie ou en magasin spécialisé). Après nettoyage, il faut assécher la zone avec une poudre antifongique ou de la fécule de maïs.

Traiter les hémorroïdes avec des médicaments

Certains médicaments disponibles en vente libre en pharmacie pourront aider à soulager les démangeaisons. On les trouve sous forme de pommade, de crème ou de suppositoire, et ils contiennent des ingrédients comme l’hydrocortisone ou la benzocaïne. On trouve également des médicaments contenant de l’huile de foie de requin (Préparation H), peu efficaces pour soulager la douleur. 

Si vous souhaitez un traitement rapide contre les hémorroïdes, optez pour les crèmes à base de corticoïdes, à fort effet anti-inflammatoire. Attention cependant à ne pas les utiliser plus de quelques jours.

Si vous souhaitez faciliter l’action d’aller à la selle, choisissez des produits lubrifiants et évitez les laxatifs locaux qui sont agressifs pour les muqueuses de l’anus. 

Pour soulager des hémorroïdes internes, optez pour un traitement oral de type phlébotonique. Pour soulager des hémorroïdes avec caillots, optez pour des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Attention, ce type d’anti-inflammatoires est contre-indiqué chez la femme enceinte. 

Traitement rapide contre les hémorroïdes

Si vous souhaitez soigner des hémorroïdes avec un traitement rapide, vous pouvez toujours opter pour les médicaments analgésiques, par voie orale. Ces médicaments sont, pour la plupart, disponibles en vente libre en pharmacie, comme les crèmes Maxilene et Emla, tandis que d’autres doivent être prescrits par votre médecin, comme le Tylenol ou les onguents contenant de la nitroglycérine, qui vont contribuer à réduire la pression dans les veines.

Quoi qu’il en soit, si vous constatez des symptômes plus graves que de la douleur et des démangeaisons, notamment des saignements, il est préférable de consulter votre médecin avant toute automédication. 

Traitement efficace contre les hémorroïdes

Pour soigner efficacement des hémorroïdes, il est possible d’effectuer des opérations chirurgicales. Voici quelques exemples de traitements efficaces, et parfois définitifs, des hémorroïdes internes :

  • la ligature élastique, qui consiste à poser une bande élastique à la base de la veine dilatée pour bloquer la circulation sanguine ; 
  • la coagulation, qui consiste à diffuser des rayons infrarouges à la base de la veine dilatée, pour stopper la circulation sanguine et rétracter les veines (on peut également utiliser un courant électrique à la place des rayons infrarouges) ;
  • la sclérothérapie, qui consiste à injecter un produit chimique à la base de la veine dilatée pour la durcir et la pousser à se rétracter ;
  • l’hémorroïdectomie, réservée aux plus grosses hémorroïdes ou en cas d’inefficacité des autres traitements. Elle consiste à enlever au bistouri, sous anesthésie générale ou épidurale, une partie des tissus des hémorroïdes.

Pour traiter efficacement les hémorroïdes externes, on peut également recourir à la chirurgie sous anesthésie locale : il faut enlever une petite région de peau autour de l’anus, dans les 72 heures suivant l’apparition des symptômes.